En France, en 2020, les énergies renouvelables représenteront 19,1% de la consommation finale brute d’énergie et 13,1% de la consommation d’énergie primaire. Depuis dix ans, ces parts sont en constante augmentation. C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

A lire également : Comment la France produit-elle son électricité ?

Les énergies renouvelables et la place que tient la France en Europe et dans le monde

Un drapeauLa France est classée 17e sur les 27 États membres de l’UE en 2019, si l’on considère le pourcentage de leur consommation totale d’énergie finale qui provient de sources renouvelables. Pour les biocarburants, la biomasse solide, l’hydroélectricité, les déchets renouvelables et la géothermie, la France se classe deuxième en termes de niveaux de production absolus.

Les données recueillies par Eurostat montrent qu’en 2020, les énergies renouvelables représentaient 19,1 % de la consommation totale d’énergie finale en France. Si ce pourcentage augmente rapidement, atteignant 14,8 % en 2015, la France n’a pas atteint l’objectif de 23 % d’énergies renouvelables fixé par l’Union européenne pour 2020. Avec cet objectif, la France aurait dû se classer à la 10e place sur les 27. Les pays nordiques sont les leaders en Europe pour l’utilisation des énergies renouvelables. La Suède 60,1 %, l’Islande 83,7 % et la Norvège 77,4 % sont en tête.

A voir aussi : Quels sont les avantages et les inconvénients de l’énergie solaire ?

Les énergies renouvelables dans l’économie française

Une hausse En 2018, 8,6 milliards d’euros ont été investis dans les énergies renouvelables, créant 68 000 emplois à temps plein. En 2020, le coût des biocarburants diesel et des biocarburants essence a augmenté respectivement de 2,3 et 3,2 centimes d’euro par litre, en raison de l’ajout de biocarburants.

En France, il existe environ 10 grands secteurs de développement des énergies renouvelables. Leur taille varie en fonction de leur localisation. Mais le plus important, c’est qu’en raison de la pluie, du soleil et du vent, la production de certaines sources d’énergie peut varier considérablement sans aucune méthode de contrôle. La quantité d’énergie verte consommée est également influencée de manière significative par le climat et l’utilisation de la biomasse, qui est surtout employée pour le chauffage.

La répartition des énergies renouvelables en France

Dans les années 2000, la production d’énergie éolienne a enregistré une croissance notable. Entre 2018 et 2019, la production brute a augmenté de 21% pour atteindre 34,6 TWh. Une hausse que l’on peut mettre sur le compte d’une météo très favorable. La puissance raccordée était de 1,4 GW en 2019, en baisse par rapport à 2018. C’est dans le nord de la France que se trouve la majorité de la production. En 2020, la filière solaire thermique a produit 2,2 TWh, soit une hausse de 2,8 % en comparaison avec 2019.

La popularité des systèmes air-air explique en grande partie pourquoi l’installation de pompes à chaleur continue d’augmenter en France. En 2019, les pompes à chaleur ont contribué à la production de 34 TWh de chaleur renouvelable, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2018. Selon les données préliminaires, les utilisateurs ont acheté 907 000 machines en 2019. Il s’agit de 728 000 pompes à chaleur air-air, 2 600 pompes à chaleur géothermiques et 176 000 pompes à chaleur air-eau.